Les entreprises de nouvelles technologies ont-elles le devoir d'aider les autorités dans la lutte contre le terrorisme ?

Apple est engagé dans un bras de fer juridique avec la justice américaine, qui lui réclame la création d'un logiciel pour ouvrir un iPhone ayant appartenu à Syed Rizwan Farook, l'un des auteurs de la tuerie de San Bernadino. D'après le groupe américain, cette demande n'est pas recevable, car un tel programme permettrait ensuite d'ouvrir n'importe quel autre iPhone.

 

Apple a déjà reçu le soutien officiel de plusieurs grands acteurs du secteur, dont Google et la fondation Mozilla, qui édite le navigateur Web Firefox. Lundi soir, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a également affirmé qu'il avait de la "sympathie" pour la cause d'Apple. "Nous croyons au chiffrement. Ce n'est pas une bonne chose d'empêcher les produits grand public d'avoir accès à cette technologie." Il a néanmoins précisé que Facebook aidait toujours les autorités à combattre le terrorisme, lorsque cela était possible. Même discours du côté d'Apple, qui a même affirmé ce week-end avoir proposé plusieurs solutions au FBI pour récupérer les informations nécessaires sans créer de passe-partout.

 

Apple avait cinq jours pour contester cet ordre: il l'a fait en à peine 24 heures, au travers d'une lettre de Tim Cook publié sur son site officiel. "Nous nous opposons à cet ordre, qui implique des choses qui dépassent largement ce seul cas", estime le PDG d'Apple. "Le FBI exige que nous construisions une nouvelle version de notre système d'exploitation, désactivant des fonctionnalités de sécurité très importantes, pour l'installer sur des iPhone récupérés dans le cadre d'une enquête. Si ce logiciel tombait entre les mauvaises mains, cette personne pourrait potentiellement ouvrir n'importe quel iPhone."

 

Pour en savoir plus : http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/02/23/32001-20160223ARTFIG00144-bill-gates-soutient-le-fbi-face-a-apple.php

 

votre vote est enregistré


Consultez les résultats

Il suffit d'un pseudo et d'un email et c'est parti

 ou 
390 du 25/02/2016 au 31/08/2017