Héritage de Johnny Hallyday : la guerre des clans

Voilà déjà plus de trois mois que l'idole des jeunes est partie et pourtant son nom ne cesse de résonner dans les médias. La raison ? Son héritage et surtout ses droits de succession.

En effet, son testament, rédigé selon le droit californien, désigne sa femme, Laeticia Hallyday et ses filles, Joy et Jade, comme seules héritières, excluant ainsi Laura Smet et David Hallyday, ses enfants les plus âgés. Ces derniers protestent d'ailleurs ce testament. En outre, ce texte s'oppose aux exigences du droit français, qui lui, interdit de déshériter ses enfants.

Selon Le Point, dans un texte présenté comme un testament, Johnny explique : "Je ne prends expressément aucune disposition dans ce testament ou dans aucun autre document à l'intention de mes enfants David Smet et Laura Smet, auxquels j'ai déjà fait des donations par le passé."  Donations correspondant à des dons d'argent et d'appartements légués du vivant du chanteur. Laura et David, quant à eux, estiment cependant qu'il s'agissait avant tout d'une "rente d'usage" et non d'un héritage.

Selon un communiqué transmis à l'AFP, Laeticia Hallyday, quant à elle, a surtout fait part de son "écoeurement" suite à "l'irruption médiatique autour de la succession de son époux" et refuse de "polémiquer par voie de presse" restant néanmoins "sereine" et déterminée "à faire respecter le travail et la mémoire de son mari."

C'est la justice française qui devra trancher en déterminant quel droit s'applique à la succession de Johnny Hallyday : le droit californien ou le droit français ? Sachant que ces dernières années, le chanteur partageait sa vie entre Los Angeles et la France. Affaire à suivre...

La guerre est donc déclarée entre Laura Smet et son frère David Hallyday d'un côté et de l'autre, Laeticia, dernière épouse du rockeur. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Source images : Wikipedia

votre vote est enregistré


Consultez les résultats

Il suffit d'un pseudo et d'un email et c'est parti

 ou 
25 du 21/03/2018 au 31/10/2018